29.05.19 | LUXEMBOURG

Entretien de Speed Dating – Loïc Didelot

Jean-Luc Bertand a interviewé Loïc Didelot, PDG de Mixvoip, dans l'émission quotidienne "Speed Dating" diffusée sur la radio L'Essentiel.— Cliquez ici pour écouter à l'entretien (version française) —

Loic Didelot Mixvoip PDG

Le résumé :

Pour les auditeurs de l'Essentiel, qui ne connaissent pas Mixvoip, c'est un opérateur de télécommunications qui offre des services de téléphonie et de l'Internet aux entreprises. Couramment, Mixvoip a 52 employés et ils se sont établis sur le marché belge et allemand :
« Nous nous sommes donné un an pour embaucher du personnel et trouver des clients, nous avons réussi » dit le fondateur de Mixvoip en reconnaissant qu'il est très difficile de réussir sur ces marchés.

« Je suis capable de travailler pendant des heures, jours, semaines, sans perdre ma motivation. Moi, mon ordinateur portable, un bureau et je travaille » explique-t-il.
Cela se reflète dans la chanson qu'il a choisie : Sinner Man de Nina Simone. Il l'a écouté en programmant pendant des heures quand il a créé Mixvoip.

Pour une situation drôle, Loïc nous raconte l'histoire de ses débuts professionnels quand il avait 21 an et peu d'expérience. Lors d'une foire professionnelle, il avait été invité par surprise à monter sur scène : « J'avais répondu à deux ou trois questions, mais je crois que mes reponses n'étaient pas satisfaisants ». Une bonne leçon pour s'améliorer.

S'il avait eu 18 ans aujourd'hui, il aurait pu être dans une téléréalité. « À 18 ans, on a encore le droit de faire des fautes puisqu'on n'a pas de travail et cela peut être un revenu facile ».

Nous lui avons demandé quelle personnalité l'a marqué et Loïc a répondu que c'était un de ces employés. Un jeune homme a postulé pour un poste de technicien, en disant qu'il n'avait aucune idée du travail à accomplir, mais qu'il était un travailleur acharné. « Il était très direct et nous l'avons trouvé très sympa, donc nous l'avons embauché. » Une belle histoire de reconversion professionnelle.

Le fondateur a aussi annoncé que l'entreprise s'ouvrait progressivement au marché privé. « Nous avons lancé five.lu pour les lignes Internet nationales. Et nous sommes ainsi en train de travailler sur les services de télévision et de téléphonie mobile. J'espère que nous pouvons annoncer leur lancement bientôt. »

free internet package